MDB (archive de la v. française)

Cyberthèse pour paralysés

/webdav/site/lsro/shared/MDB/MotionMaker_subject[1].jpgL’assistance robotisée offre des possibilités de traitements thérapeutiques de mobilisation aux paralysés. Le LSRO travaille sur un ambitieux projet de rééducation motrice, qui associe orthèse fonctionnelle et électrostimulation neuromusculaire transcutanée. C’est le projet «Cyberthèse». La paralysie est un effet consécutif à une lésion du système nerveux central. Il en résulte une immobilité qui s’accompagne de complications médicales parfois importantes. On peut les prévenir en mobilisant les membres paralysés et en entretenant la musculature par des exercices de physiothérapie ou de fitness. A quoi s’ajoutent désormais des traitements basés sur l’électrostimulation neuromusculaire – ou Stimulation électrique fonctionnelle (SEF). Pour être efficace, un programme de rééducation doit stimuler les muscles selon des séquences et des efforts qui reproduisent le plus fidèlement possible les contractions musculaires naturelles. La cinématique et la dynamique des déplacements articulaires provoquées par électrostimulation doivent être les plus similaires possibles aux mouvements physiologiques.
Un contrôle en boucle fermée des contractions musculaires électroinduites s’avère donc indispensable pour réaliser des mouvements complexes et répétitifs, tels que le pédalage ou le «press-leg». A cet effet, la SEF est associée à une orthèse comprenant des moteurs et des capteurs. Cette technique présente l’avantage de créer une participation active et progressive des muscles. Elle prévient les complications consécutives à la paralysie et favorise la rééducation des membres atteints.